#39

#39

#39

00:00-04:00 Asu Le Bruitagène (Nantes, L'Essonne, La Ferté, Paris, Budapest, Belgrade)
Où on reparle du collectif féministe Yonofui, de l'Inde, où on parle aussi du Liban, de violence policières sous confinement, de la Hongrie, de la Serbie, de féminisme, des Cra (Centre de rétention administrative, autrement dit, prisons pour étrangers). Avec Nos corps ont coincidé et Un Homme m'a dit de Séverine Delrieu, Une Vieille femme-grenouille dans l'espace de Karine van Ameringen, Des Idées croisées entre décroissance et féminisme de Fernanda Galvez.

00:01 Interview de Liliana Cabrera, porte-parole du collectif féministe et non binaire Yo No Fui de lutte à l'intérieur et l'extérieur de la prison d'Eizeiza (Argentine), avec la participation et la traduction de Marie Bardet, préparé et réalisé par Isabelle Mornat et Béatrice Rettig.
00:30 Chronique internationale en Palestine et en Argentine, dans L'Envolée du 1er mai 2020. Avec une lecture du manifeste Somos Plaga (Nous sommes le fléau) du collectif Yo No Fui.

00:45 Odile Henry, La situation en Inde (2)
Avec deux extraits de la bande son du film Jashn-e-Azadi : How We Celebrate Freedom de Sanjay Kak (2007), la lecture d'une traduction du poème de Zarif Ahmed Zarif mis en exergue du film par Béatrice Rettig, et la musique de RollsRoy et Abhishek Sekhri : Go Protest parmi les musiques du mouvement en Inde en 2019.
L'article de Jayakumari Devika, et celui de Christophe Guilmoto cités dans la chronique. Pour prolonger, une lettre de Skye Arundhati Thomas.
Et d'autres musiques et chants protestataires du mouvement social en 2019 en Inde.